juin 18, 2024

LNAH en vrac : semaine du 18 novembre 2022

La sixième semaine d’activités de la LNAH est maintenant chose du passé donc c’est le moment de décortiquer le tout avec ce qui a retenu mon attention lors des dernières rencontres.

Crédit photo couverture: Martin Bligh

Les 3L poursuivent leur bon travail

Pour la première fois de la saison, les 3L ont réussi à remporter deux rencontres dans le même week-end alors qu’ils ont vaincu l’Assurancia du côté de Thetford Mines vendredi et les Pétroliers devant leurs partisans le lendemain.

Lors du match à Thetford, la prolongation fut nécessaire et c’est Anthony Gagnon qui a joué les héros en inscrivant son deuxième de la saison dans un gain de 3-2 de Rivière-du-Loup. Dans la victoire, Gagnon, St-Cyr, Crête et Marcotte ont tous ajouté deux points à leur fiche personnelle alors que Tristan Côté-Cazenave a signé sa première victoire à son premier départ et il a repoussé 24 des 26 tirs dirigés vers lui. Du côté de l’Assurancia, Christophe Losier et Dave Labrecque ont été le seuls à avoir déjoué le gardien des 3L.

Puis, les hommes d’Éric Haley ont laissé filer une avance de deux buts en début de troisième période pour finalement sauver les meubles lors de la séance de tirs de barrage pour finalement l’emporter 6 à 5 contre les Pétroliers. Dans la victoire, Anthony Gagnon a ajouté deux buts à sa fiche et trois autres joueurs ont récolté deux points dans la victoire, soient Samuel Thibault (2 passes), Anthony D’Amours (2 passes) et Janick Asselin (1 but et 1 passe). Du côté des Pétroliers, Maxime Macenauer a été le meilleur de son camp avec une récolte d’un but et deux mentions d’aide alors que Nicolas Poulin a ajouté deux buts à sa fiche pour se maintenir au sommet de la course des meilleurs buteurs de la ligue avec 10 buts.

Le meilleur et le pire pour le Cool FM lors du dernier week-end

Si nous devions résumer le terme inconstance, la dernière fin de semaine du Cool FM serait l’exemple parfait. Vendredi soir, les hommes de Serge Forcier ont tout simplement pulvérisé les Bâtisseurs par la marque de 10 à 1. Maxime Lacroix a encore une fois été excellent avec une récolte de cinq points alors que Keven Cloutier et Anthony Verret ont récolté trois points dans la victoire. Pour le reste, presque tous les joueurs du Cool FM ont récolté au moins un point dans la victoire sauf Pierre-Luc Veillette qui n’a fait qu’une présence et Bruno-Carl Denis qui n’a pas joué un mauvais match défensivement. Du côté des Bâtisseurs, l’énergie ne semblait pas vraiment au rendez-vous alors que les chances de marque de qualité furent assez rares.

Le lendemain, Saint-Georges se dirigeait du côté de Sorel pour y affronter les Éperviers en fin d’après-midi et visiblement, il ne semblait plus rester de but en réserve pour la formation beauceronne puisqu’elle n’a déjoué Domenic Graham qu’une seule fois et ce dernier n’a fait face qu’à 21 lancers seulement dans un revers de 5-1. À son premier match depuis la saison 2019-2020, Alexandre Quesnel ne semblait pas trop rouillé alors qu’il s’est démarqué avec une récolte de deux buts et une mention d’aide. Olivier Hinse a également récolté trois points dans la victoire avec une récolte d’un but et deux aides et André Bouvet-Morissette a terminé la rencontre avec trois passes.

Chez le Cool FM, le seul but appartient à Frédéric Bergeron. La défaite va au dossier de Raphaël Girard qui a cédé à cinq reprises sur 26 lancers. 

La parité au sein de la ligue est hallucinante

Pour le dernier bloc de cette chronique, je veux vous parler du classement général qui est extrêmement serré. En effet, l’expression « n’importe qui peut battre n’importe qui dans cette ligue » ne peut pas être plus vraie et on l’a vu ce week-end alors que les 3L, qui étaient considérés comme une équipe qui devait en arracher cette saison, ont battu coup sur coup les deux premières équipes au classement général. D’ailleurs, Rivière-du-Loup se classe présentement au 3e rang et je parie que pratiquement personne aurait prédit cela en début de saison.

Ce n’est pas compliqué, il n’y a que quatre points qui séparent la première et la dernière position présentement. Il suffit qu’une équipe connaisse une mauvaise séquence et elle peut chuter de plusieurs rangs et l’inverse est également vrai avec une série de victoires. C’est dommage que toutes les formations soient assurées de faire les séries puisqu’il n’y a pas vraiment de course à suivre, mais le fait de voir autant de parité au sein de la ligue fait énormément de bien et cela rend encore plus difficile de deviner l’issu des rencontres à chaque semaine. C’est impressionnant de voir des équipes comme l’Assurancia dominer comme elle l’a fait l’an dernier, mais je préfère nettement la façon dont la saison se déroule présentement avec cet écart très petit entre la première et la dernière place.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site web utilise des cookies et demande vos données personnelles pour améliorer votre expérience de navigation. We are committed to protecting your privacy and ensuring your data is handled in compliance with the General Data Protection Regulation (GDPR).