juin 14, 2024
Dinamo de Riga

Au tour du Dinamo de Riga de se retirer de la KHL

Le Dinamo de Riga s’est retiré de la KHL et de toutes les structures qui s’y rattachent. Ils citent l’invasion de l’Ukraine par la Russie comme principale raison. Pour l’instant, le club a décidé de se retirer pour le reste de la saison 2021-22. Il n’y a pas encore de commentaire sur leur retour après la saison.

Une deuxième équipe après Jokerit

Le Dynamo de Riga est officiellement la deuxième équipe après le Jokerit d’Helsinki, à partir de la KHL à cause de l’invasion russe en Ukraine. Jokerit, une équipe finlandaise de la KHL, avait décidé de se retirer de la ligue, il y a trois jours, juste avant les séries éliminatoires.

Dans une déclaration traduite, le président du conseil de surveillance, J. Savicks, a exprimé ses inquiétudes face à l’invasion et à la participation à la ligue. « La décision de se retirer de la KHL a été prise, exprimant ainsi une position claire de la direction du club. Dans une telle crise militaire et humanitaire, nous ne voyons aucune possibilité de coopération avec la Ligue continentale de hockey. »

L’équipe du Dinamo de Riga était à la 12e place de la ligue avec 37 points, juste derrière le HC Sotchi avec 41 points. Leur meilleur pointeur était Lukas Radil avec 23 points en 43 matchs.

Les autres équipes n’ont pas commenté pour l’instant

Le départ du Dinamo Riga de la KHL n’affectera certainement pas le conflit, mais ils ont affiché leurs couleurs. Située en Lettonie, l’équipe est également sur le territoire de l’ancienne URSS.

Les autres équipes de la KHL basées hors de Russie à Kunlun (Chine), Dinamo Minsk (Biélorussie) et Barys Nur-Sultan (Kazakhstan) n’ont pas encore commenté la situation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site web utilise des cookies et demande vos données personnelles pour améliorer votre expérience de navigation. We are committed to protecting your privacy and ensuring your data is handled in compliance with the General Data Protection Regulation (GDPR).