juin 14, 2024
Stéphane Ménard

Stéphane Ménard; un gardien de but doit s’amuser et s’exprimer

Stéphane Ménard est un entraîneur de gardiens de but, connu dans le milieu. Il est notamment l’entraîneur de gardien privé de Marc-André Fleury depuis plus de 25 ans. Il sait de quoi il parle. Aujourd’hui, un gardien se doit d’avoir sa technique, mais Stéphane est d’avis que celui-ci doit s’exprimer; il doit pouvoir s’amuser. Voici un peu la vision de cet entraîneur, originaire de Sorel, qui pense en dehors de la boîte.

S’exprimer et s’amuser

Selon Stéphane Ménard, un gardien de but doit recevoir des rondelles. Marc-André Fleury doit avoir reçu 500 rondelles, dans la journée, avant d’en avoir arrêté 30 pour son match de la 500e victoire contre le Canadien.

« Tu vas au golf; qu’est-ce que tu aimes? Tu frappes des balles. Si je t’entraîne aujourd’hui, mais te parle une heure de temps et que tu frappes quatre balles; tu vas trouver ça plate. C’est la même chose pour un gardien. »

Stéphane Ménard

Lorsque Stéphane prend en charge un gardien de but, celui-ci doit s’attendre à trimer dur. Il va suer, mais il va s’amuser. La technique c’est bon; il doit pouvoir aussi se lâcher lousse. L’approche de l’entraîneur a également un rôle déterminant.

« Pour changer la posture d’un gardien, je le fais s’asseoir sur une chaise et garder les buts comme ça. Un gardien a peur de la rondelle? J’essaie de trouver des façons amusantes pour qu’il perde sa mauvaise habitude. »

Stéphane Ménard

Pratiquer plusieurs sports pour se développer

On parle beaucoup du nombre d’heures qu’un joueur d’hockey doit investir à l’aréna. L’entraîneur se questionne à savoir; pourquoi un gardien ne pourrait pas jouer au badminton, l’après-midi, un jour de match? Toujours à condition de s’amuser.

Stéphane remarque qu’en Europe, les hockeyeurs passent souvent autant de temps, sinon plus, à pratiquer d’autres sports qu’à être sur la glace. Dans les universités américaines, il n’est pas rare de voir des étudiants-athlètes pratiquer plusieurs sports.

Finalement, on n’était pas si loin du mythe du gardien de but qui joue avec une balle de ping-pong sur le mur.

Il amène une bonne solution

Depuis un moment, on cherche comment mieux développer notre hockey au Québec. Même un comité a été formé dernièrement pour étudier la question. On parle aussi des coûts pour pratiquer le sport.

« En Suisse, ils font du hockey tous à la même place; dans un rayon d’une heure. Tu joues dans ta région. Tu développes dans ta région. Tes joueurs et tes entraîneurs n’ont pas à faire trois heures de route pour se rendre; ça va réduire les coûts. »

Stéphane Ménard

Stéphane fractionnerait le Québec en 70 parties. Ça forcerait également les recruteurs à aller voir à 70 endroits, au lieu des mêmes places et de voir toujours les mêmes joueurs. En gros, il y aurait davantage de visibilité pour ceux qui ne jouent pas dans les plus grosses catégories, les développements tardifs comme on les appelle.

Réservez votre place avec Stéphane Ménard

À travers son académie pour les gardiens, Technique Focus Hockey, Stéphane Ménard propose une gamme complète d’activités, adaptées aux différents âges et niveaux.

N’hésitez pas à le contacter et à réserver votre place, si ce n’est pas déjà fait!

Pour l’entrevue complète de Stéphane Ménard avec les gars de la Source du Hockey:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site web utilise des cookies et demande vos données personnelles pour améliorer votre expérience de navigation. We are committed to protecting your privacy and ensuring your data is handled in compliance with the General Data Protection Regulation (GDPR).