juin 24, 2024
François Bellefleur

Ancien joueur et partisan de la LNAH depuis 1991

Jeudi dernier, François Bellefleur a effectué son retour dans les arénas de la LNAH. Il était présent pour soutenir les Pétroliers du Nord face aux Marquis de Jonquière, à partir du 5e match de la série entre les deux équipes.

Aujourd’hui, François est un fan inconditionnel des Pétroliers et de la LNAH, mais à une autre époque, il a aussi été joueur et gérant d’équipement.

Crédit photo: Mario Boily

Il suit la ligue depuis 1991

Du hockey, il en a vu. François a 44 ans et il est tombé en amour avec la Ligue nord-américaine de hockey en 1991. À l’époque, la ligue ne s’appelait pas comme ça. On parlait des « ligues locales ou semi-pro », mais pourtant pour plusieurs, c’était comme la LNH.

François a atteint sa Ligue nationale de hockey lors de la saison 2002-2003. Il a endossé l’uniforme des Rapides de Lasalle jusqu’à la dissolution de l’équipe à la fin de la saison.

Lors de la saison 2004-2005, François fût le gérant d’équipement des Chiefs de Laval; c’était la dernière saison de Bob Berger en tant que propriétaire de l’équipe.

« Le 2 janvier 2005, on jouait à Sherbrooke à 15h. J’arrive à 7h au Colisée pour préparer mes choses pour le voyage. En entrant dans mon local, il y avait un dégât d’eau. Les chandails, bas, serviettes étaient détrempés et j’ai appelé un nettoyeur d’urgence. Au retour du match, l’autobus a lâché et on a dû attendre deux heures pour qu’un autre véhicule vienne nous chercher. Le joueur Jessy Grenier avait même décidé de sortir de l’autobus et de faire du pouce. En tout cas, ce fût toute une journée; je suis revenu à 1h30 du matin au lieu de 21h30. »

François Bellefleur

Nostalgie, quand tu nous tiens

Depuis 1991, François en a beaucoup de souvenirs. Cependant, un de ses plus beaux est la rivalité dans la série de Laval contre Rivière-du-Loup en 2016. Malheureusement pour lui, les 3L ont remporté la coupe cette année-là.

« L’année que les 3L ont remporté la coupe, c’était la fameuse année de la flûte en séries! Je n’arrêtais jamais de la faire crier. Depuis cette série, la ligue a mis un règlement pour interdire les flûtes. »

Vous le cherchez dans l’aréna à Laval? Il est toujours assis le siège au coin du banc des visiteurs. D’ailleurs, c’est à cet endroit qu’il était, à partir de son retour jeudi dernier.

Toujours prêt à encourager ses Pétroliers et à déconcentrer l’adversaire, François Bellefleur est un exemple parfait du fameux 7e joueur qui fait la différence!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site web utilise des cookies et demande vos données personnelles pour améliorer votre expérience de navigation. We are committed to protecting your privacy and ensuring your data is handled in compliance with the General Data Protection Regulation (GDPR).