février 21, 2024
William Trudeau

William Trudeau; repêché 11e ronde dans la LHJMQ et 4e ronde avec le Canadien

À 15 ans, au terme de sa saison dans le M17 Espoir, William Trudeau est repêché en 11e ronde par les Voltigeurs de Drummondville. Qui aurait pu penser trois ans plus tard que le défenseur originaire de Varennes se ferait repêcher par le Canadien de Montréal, en quatrième ronde dans la LNH?

Quand tu es repêché, tu es sur la piste de danse et il ne reste qu’à danser

À 16 ans, William commença la saison dans le M18 AAA avec les Gaulois de St-Hyacinthe. À la période des transactions du temps des fêtes dans la LHJMQ, survint un gros échange entre les Voltigeurs de Drummondville et les Islanders de Charlottetown. L’équipe du Centre-du-Québec acquit Pierre-Olivier Joseph en retour d’Xavier Bernard, William Trudeau, un choix de premier tour et deux choix de deuxième tour.

« Quand tu es impliqué dans une échange, c’est quand même motivant. Tu le sais que l’équipe a vu quelque chose en toi. Je me suis motivé avec ça et je me suis dit, je vais leur montrer. Pendant l’été, je me suis servi de ça pour m’entraîner fort. »

William Trudeau

Suite à cet été-là, William est arrivé prêt au camp des Islanders de Charlottetown. Son brio lui permis de faire partie de l’alignement de l’équipe pour la saison 2019-2020.

À mesure que la saison progressait, on constatait l’évolution dans le jeu du défenseur. Il prenait confiance. En cours de route, des blessures à des coéquipiers lui ont aussi donné de plus grandes responsabilités. À sa première saison à 17 ans, il récolta 4 buts et 11 passes en 58 parties.

La saison dernière pendant l’année COVID, on vit une progression fulgurante avec 8 buts et 23 passes en seulement 40 parties; de la maturité dans son jeu sur la glace, mais aussi en tant qu’individu.

William Trudeau
Crédit photo: Darrell Theriault

« Au début j’étais sous le choc et ma famille aussi, mais je pense que le fait d’aller jouer loin à Charlottetown, ça l’ai vraiment aidé. Je suis venu ici pour jouer au hockey et je pense que ça m’a aidé de mettre le focus là-dessus. Ça a aidé mon anglais. J’ai grandi là-dedans. »

William Trudeau

Il devient un choix de quatrième ronde des Canadiens de Montréal

Pendant les entrevues avec les autres équipes, il y avait des questions du style classique, comme à quel joueur te compares-tu, mais aussi, à quel animal te compares-tu? Sa réponse était intéressante.

« J’avais dit un chien. J’aime ça avoir la rondelle et faire des jeux comme un chien qui aime ça jouer avec la balle. J’avais dit aussi quand un chien se fâche, tassez-vous de là! »

William Trudeau

Le défenseur a eu une entrevue avec le Canadien de Montréal, mais il ne s’attendait vraiment pas à se faire repêcher par cette équipe; quand tu le sens comme ça. Il n’avait pas vraiment dormi dans la nuit de vendredi à samedi; le stress vous savez. Au matin, il reçut un appel de son agent qui lui dit de commencer à y penser rendu en troisième ronde.

« On avait sorti la télé dehors. On avait mis un chapiteau au dessus de la télé. De mes amis et de la famille sont venus chez moi pour qu’on regarde ça ensemble. Lorsque j’ai reçu l’appel, c’était incroyable! »

William Trudeau

Une belle expérience au camp d’entraînement du Canadien

On sait que c’est impressionnant quand un joueur arrive dans l’environnement de l’équipe; le centre d’entraînement, le personnel qui est à la disposition des joueurs. Cependant, un joueur comme William Trudeau ne s’est pas laissé impressionner. De nature, il n’est pas un gars stressé. Il est au gré du vent, comme ses parents le disent si bien. Au final, il aura laissé une belle carte de visite, notamment lors des matchs hors-concours.

« C’était quand même le fun quand tu mets ton chandail du Canadien et que tu vois celui des Sénateurs d’Ottawa l’autre côté. Sur la glace, tu voyais que les joueurs étaient gros et vites. Au début, c’est beaucoup d’adaptation et tu as encore moins de temps pour faire les jeux. C’était une belle expérience, je suis content de ce que j’ai montré et je pense que j’ai bien fait ça. »

William Trudeau

De retour à Charlottetown pour gagner les grands honneurs?

De retour à Charlottetown, William Trudeau fait maintenant face à des hautes attentes. Envers lui, mais aussi pour son équipe qui possède des Xavier Simoneau, Lukas Cormier et Patrick Guay.

L’année dernière, son équipe ne jouait que contre Cape Breton et Halifax. Ils ont eu une bonne saison, mais ils n’ont pas connu beaucoup d’adversité. En séries contre Victoriaville, les choses s’étaient compliqués. Présentement, les Islanders sont deuxième au classement général avec un dossier de 12 victoires 5 défaites et une défaite en prolongation.

Une chose est sûre, la progression de William Trudeau sera sur le radar de plusieurs et la saison des Islanders de Charlottetown sera un sujet de discussion populaire cette année, surtout avec William et Xavier Simoneau dans l’alignement. Pour l’instant, on se concentre là-dessus et on verra plus tard pour les Canadiens de Montréal.

Bonne saison William!

Pour l’entrevue complète de la Source du Hockey avec William Trudeau:

Une réflexion sur « William Trudeau; repêché 11e ronde dans la LHJMQ et 4e ronde avec le Canadien »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *