LNAH

La LNAH démystifiée : Danick Malouin, concilier le travail de prof et le hockey

Au hockey, Danick Malouin a toujours été un joueur qui a dû se battre pour faire sa place, peu importe les niveaux, dans le junior, universitaire ou encore dans la LNAH. Il n’a jamais eu une place garantie dans l’alignement. De trimer dur, c’est aussi ce que le prof Malouin, comme on l’appelle, enseigne à ses jeunes. Cependant, quand le travail est fini, c’est le temps de sortir les bâtons et le sac d’hockey!

Une heureuse surprise à 16 ans

Lors de son année de 15 ans, Danick Malouin jouait dans le Midget Espoir. Il est tout de même parvenu à se faire repêcher dans la LHJMQ par le Rocket de l’Île-du-Prince-Édouard en troisième ronde, 43e au total, à la fin de la saison 2006. Plus tard cet été-là, à la fin du camp, son tout premier camp junior avec le Rocket, c’est la surprise générale. Le défenseur faisait l’équipe à seulement 16 ans!

Avec le temps, Danick Malouin a fait sa place dans la ligue avec son imposant gabarit de 6’4’’. À 18 ans, il est échangé au Titan d’Acadie-Bathurst. Le même jour, son frère Jérémie est rappelé par cette même équipe.

Jérémie et Danick Malouin avec le Titan d’Acadie-Bathurst – Crédit photo: Gracieuseté Danick Malouin

Au total dans la LHJMQ, avec le Rocket, le Titan d’Acadie-Bathurst et le Drakkar de Baie- Comeau, le défenseur a joué plus de 250 parties. Au fil de ces années, Danick Malouin a bâti son nom. Sur ce point, il doit beaucoup à Ron Choules, son entraîneur chez le Titan…et à son frère.

L’importance des études dans son choix de carrière

À la fin de son stage junior, Danick s’est dirigé vers l’Université Lakehead à Thunder Bay en Ontario. Cependant après un an et quelques parties, il a décidé de transférer à l’UQTR, car il voulait se rapprocher pour les études.

« Je ne jouais pas beaucoup à l’UQTR et je voyais bien que je n’aurais pas la chance de jouer beaucoup. Dans la LNAH, j’appartenais à St-Georges. Mon frère jouait à Jonquière et je savais qu’ils étaient à la recherche d’un défenseur. J’ai donc demandé à St-Georges d’échanger mes droits à Jonquière. »

Pouvoir concilier le hockey et le travail

La conciliation du hockey avec les études était importante pour Danick. À partir de là, le choix était facile. La LNAH était l’option parfaite.

Jérémie et Danick Malouin qui lèvent la coupe avec le Marquis de Jonquière – Crédit photo: Photos André

 « J’ai un baccalauréat en éducation physique de l’UQTR et je suis maintenant un enseignant dans la vie de tous les jours. »

Avec son frère, il a fondé Camp Performance M2, un camp d’hockey dans la région de Granby pendant la saison estivale. Avec celui-ci, il s’occupe aussi d’une organisation « AAA », hockey de printemps, qui se nomme les Bisons AAA. Pour eux, c’était important de redonner aux jeunes de la région, dont ils sont originaires.

Qu’est-ce que disent les élèves du prof Malouin lorsqu’ils voient ses exploits sur Youtube? Pour le savoir, rendez-vous le 21 mars à 19h, lors de l’émission spéciale de la Source du Hockey, La LNAH démystifiée, avec comme invité, Danick Malouin et 12 autres joueurs et artisans de la LNAH.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :