février 21, 2024

LNAH : trois surprises depuis le début de la saison

Nous arrivons à la mi-chemin de la saison 2022-2023 de la LNAH et comme c’est le cas à chaque année dans chaque ligue, il y a des surprises et des déceptions. 

Aujourd’hui, je veux m’attarder sur le positif alors je vous propose mes trois plus belles surprises depuis le début de la campagne. Notez que l’ordre n’a aucune importance.

1. Les 3L de Rivière-du-Loup

Si vous m’aviez dit au début de la saison que les 3L seraient au troisième rang du classement général de la ligue après une quinzaine de matchs, j’aurais eu beaucoup de difficulté à vous croire. Pourtant, c’est exactement le cas. Les hommes d’Éric Haley affichent un dossier de 8-7-2 après 17 rencontres, ce qui est bon pour le troisième rang à quatre points du premier rang occupé par les Pétroliers. 

Au départ, plusieurs les voyaient terminer au dernier rang de la ligue en raison du fait que l’équipe était jeune et peu expérimentée, mais il semblerait que ce vent de fraîcheur est exactement la raison pour laquelle l’équipe connaît du succès puisque les jeunes font bien, mais les vétérans ont également acheté le plan de l’équipe. 

Maxime St-Cyr et Louick Marcotte continuent de produire offensivement et ils sont épaulés par les Anthony Gagnon, Janick Asselin et Mathieu Guertin qui offrent tous un rendement assez intéressant. Devant le filet, Émilien Boily est très solide et il donne toujours une chance à son équipe de terminer le match avec les deux points pendant que Tristan Côté-Cazenave prend du galon tranquillement dans le circuit.

Même si Bobby Baril qualifie les 3L d’une équipe qui vide les arénas en raison du fait qu’ils n’offrent pas le plus beau spectacle sur le plan de la robustesse, il faut admettre que la recette à Rivière-du-Loup fonctionne présentement et c’est avec des victoires que les 3L réussiront à attirer les partisans au Centre Premier Tech.

2. La parité dans la ligue

C’est dommage que toutes les équipes soient assurées de faire les séries puisque nous aurions droit à une course très intéressante entre les sept équipes. En effet, seulement 7 points séparent la première équipe de la dernière équipe au classement général et les Pétroliers de Laval, qui occupent le premier rang, ont au moins un match de joué de plus que les formations qui sont derrière eux sauf Rivière-du-Loup.

Chaque match est imprévisible tout le monde peut battre tout le monde cette saison et chaque fin de semaine, le classement bouge beaucoup. Bref, il s’agit de loin la saison la plus intéressante puisqu’aucune équipe n’est trop forte pour la ligue, comme ce fut le cas avec l’Assurancia l’an dernier, et aucune équipe n’est la risée de la ligue. 

La deuxième moitié de saison s’annonce assez excitante!

3. Kevin Cloutier

La saison dernière, le rendement offensif de Kevin Cloutier a chuté de façon considérable alors qu’il est passé d’une moyenne de 1,08 pts par match lors de la saison 2019-2020 à une moyenne de 0,62 pts par match lors de la campagne suivante. 

Cela dit, je m’étais dit que l’attaquant beauceron allait devenir un attaquant plus défensif puisqu’il était encore très efficace dans cet aspect du jeu et que sa production offensive allait devenir secondaire.

Cependant, Cloutier a bien rebondi cette saison alors qu’il est de retour dans la catégorie des joueurs qui affichent présentement un rendement d’au moins un point par match avec une récolte de 21 points en 15 matchs jusqu’à maintenant, ce qui est encore mieux que son rendement de la saison 2019-2020. 

Il faut dire que la saison dernière fut assez particulière avec le COVID donc il n’est pas impossible que le capitaine du Cool n’avait tout simplement pas réussi à trouver son rythme de croisière à travers tout cela, mais tout semble être rentré dans l’ordre cette saison.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *