juin 24, 2024

Le CH peut-il se priver d’Arber Xhekaj?

Le Tricolore a remporté un match très divertissant par la marque de 6-2 contre les Coyotes jeudi soir et même si le tout premier choix au total du dernier repêchage de la LNH, Juraj Slafkovsky, a inscrit son premier but en carrière, un autre joueur du CH lui a volé un peu d’attention.

En effet, Arber Xhekaj a fait explosé la planète hockey alors qu’il a malmené un des joueurs les plus robustes de la LNH, Zach Kassian, et c’est sans surprise que l’extrait de son combat est devenu viral sur les réseaux sociaux depuis hier. 

Cela dit, le combat de Xhekaj m’amène à poser la question suivante : est-ce que le CH peut-il se priver de son gros défenseur robuste? Évidemment, je ne pense pas qu’il faut affirmer que le sympathique jeune homme de 21 ans ait gagné son poste en raison d’un seul combat dans la LNH. Par contre, il faut se rendre à l’évidence qu’il n’y a personne actuellement chez le Tricolore qui peut se porter à la rescousse d’un coéquipier sur une base régulière. Je vous entends déjà prononcer le nom de Josh Anderson et c’est vrai qu’il est capable de jeter les gants. Toutefois, ce n’est pas le joueur que je veux voir le faire sur une base régulière. Le Tricolore a besoin d’Anderson sur la glace et non sur le banc des pénalités ou encore à l’infirmerie. Dans le cas de Xhekaj, même s’il se débrouille bien sur la glace, il est beaucoup moins dommageable pour le CH de le voir purger une pénalité de cinq minutes puisqu’il n’est pas un défenseur top 4, un joueur d’avantage numérique et que d’autres défenseurs peuvent jouer en désavantage numérique.

Non seulement il n’hésite pas à jeter les gants, Xhekaj ne se gêne pas de passer des messages sans avoir à se battre. Nous en avons eu une preuve un peu avant le but de Safkovsky alors que le gros attaquant du CH avait été accueilli solidement près de la ligne bleue en entrée de territoire par Josh Brown. Xhekaj a aussitôt quitté son poste pour aller le frapper dans le coin pour lui rappeler qu’il allait se mettre dans son chemin s’il continuait à malmener ses coéquipiers. Encore une fois, il n’y a pas vraiment d’autres joueurs du CH qui imposent le respect de la sorte. On a qu’à se souvenir de l’an dernier alors que personne n’était venu en aide à Samuel Montembeault lorsque ce dernier avait été frappé par Kassian derrière son filet. Kassian avait reçu une visite très polie de Jeff Petry et c’est tout. 

Savoir bien doser ses combats

Bien que Xhekaj ait mentionné après la rencontre qu’il n’allait pas reculer devant personne, il faudra qu’il choisisse ses moments pour jeter les gants. Il ne doit pas tomber dans le panneau et accepter toutes les invitations qu’il recevra parce qu’il est évident que d’autres joueurs voudront le tester dans le futur. Son combat contre Kassian ainsi que toute la confiance qu’il dégage font en sorte qu’il a maintenant une cible dans le dos

Le premier nom qui me vient en tête est celui de Ryan Reaves des Rangers. Il est évident que ce duel arrivera un jour et que Reaves fera tout pour déranger Xhekaj et provoquer ce combat. Par contre, il devra choisir le bon moment pour le faire afin d’éviter que donner de l’énergie aux Rangers s’il devait se faire battre à plate couture par le vétéran de 35 ans.

D’ailleurs, Martin St-Louis a mentionné dans son point de presse après la rencontre qu’il allait justement discuté de cet aspect avec son jeune défenseur.

Déjà une coqueluche auprès de la foule 

Une autre raison pour laquelle le Tricolore pourrait être dans l’obligation de garder Xhekaj dans sa formation est le fait qu’il est déjà un favori de la foule. Je sais que les hommes de hockey nous répètent toujours qu’ils ne sont pas là pour prendre des décisions pour faire plaisir aux partisans, mais dans un contexte où le CH devrait rater à nouveau les séries éliminatoires cette saison, l’équipe aura besoin de bons arguments pour attirer les partisans au Centre Bell et il est évident que présentement, Xhekaj en est un. 

Cependant, lorsque Joel Edmundson et Mike Matheson seront de retour, il sera intéressant de voir quelle décision l’organisation va prendre à son endroit. Logiquement, il est le joueur le plus facile à bouger puisqu’il n’a pas besoin de passer par le ballotage, contrairement à Jonathan Kovacevic. À quel point l’équipe tient-elle à ce dernier pour préférer envoyer Xhekaj à Laval plutôt que de risquer de le perdre via le ballotage? Seul Hughes a la réponse à cette question. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site web utilise des cookies et demande vos données personnelles pour améliorer votre expérience de navigation. We are committed to protecting your privacy and ensuring your data is handled in compliance with the General Data Protection Regulation (GDPR).