avril 20, 2024
David "Lacker" Lacroix

David « Lacker » Lacroix annonce sa retraite du hockey à 34 ans

David Lacroix a annoncé aujourd’hui, qu’il mettait un terme à sa carrière de hockey. Après 11 saisons et 201 parties à faire lever les foules dans la LNAH, le natif de Windsor se retire pour se consacrer à d’autres projets et est serein avec sa décision.

Une constante ascension au fil des ans

David Lacroix n’a jamais joué au hockey mineur. Étant jeune, le hockey était un luxe que ne pouvait pas se permettre sa famille. Élevé par une mère mono-parentale, il a commencé à faire du sport, quand il a commencé à travailler. À seulement 18 ans, « Lacker » débuta avec le Sport Wellington de Richmond dans la QSCHL. Son ascension ne faisait que commencer.

Lors des sept dernières saisons, il a enfilé le chandail des Éperviers de Sorel-Tracy. Il a fait partie des équipes victorieuses qui ont gagné le championnat en 2018 et 2019. C’est le cœur lourd, qu’il dit maintenant au revoir.

« Les partisans à Sorel-Tracy ont toujours été super avec moi. Je n’ai pas toujours été dominant comme aujourd’hui, mais ils ont toujours cru en moi. Les cinq dernières années, où je leur ai donné des bons spectacles, ils ont toujours scandé mon nom et même dans les autres villes. Des partisans auraient voulu que je vienne jouer pour leur équipe, mais j’étais à Sorel. C’est là que j’ai eu ma plus belle chance et que je termine. J’ai le sentiment du devoir accompli, aujourd’hui. »

Ce sentiment du devoir accompli

Au fil des ans, il est allé à la guerre pour ses coéquipiers. Au passage, il est devenu un des favoris de la foule, partout où il jouait.

Maintenant directeur de la division commerciale d’un concessionnaire automobile, Lacroix compte se concentrer sur son travail. Il est sur la route, il rencontre des clients et il commande des véhicules pour des compagnies. À 34 ans, il était temps de tourner la page. C’était devenu difficile d’arriver au travail avec un corps qui tombait en morceau.

« Où je suis rendu dans la vie maintenant, le hockey ce n’était plus l’idéal pour moi. Je suis magané. J’ai les épaules et les mains qui font mal. Mon corps m’a dit que c’était le temps que j’arrête. Quand je pense aux partisans et aux coéquipiers, c’est ça le plus dur. Quand j’ai écrit mon message à Christian, ça m’a pris un bout à l’envoyer »

David Lacroix

On se souviendra de David « Lacker » Lacroix comme de quelqu’un, qui prenait de son temps pour faire plaisir à son monde et à ses partisans. Ses coéquipiers se souviendront de lui comme d’un protecteur, mais d’un gars qui avait toujours le sourire et mettait de l’ambiance dans une chambre. Sa détermination à ses débuts aura révélé son caractère; sa disponibilité, son grand cœur. Tu nous auras fait vibrer pendant ta carrière.

Merci Lacker!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site web utilise des cookies et demande vos données personnelles pour améliorer votre expérience de navigation.