juin 24, 2024
Patrick-Roy-Quebec-Remparts

Patrick Roy est-il réellement trop bouillant?

Dans les dernières semaines, le nom de Patrick Roy est sorti pour être candidat au poste de directeur général du Canadien. Maintenant que Kent Hughes a été nommé, le nom de l’ancien numéro 33 est encore sur toutes les lèvres, mais pour un potentiel futur poste d’entraîneur. Plusieurs s’accordent pour dire que Patrick Roy est trop bouillant pour le Canadien, mais d’où vient cette idée?

Patrick Roy est un gagnant!

Dans les arguments en faveur d’offrir un poste à Patrick Roy, on entend souvent, « Patrick Roy est un gagnant et il brasse la cabane pour gagner. Il a gagné quatre fois la Coupe Stanley, deux avec le Canadien. »

Je vous pose la question. Avons-nous encore en mémoire le Patrick Roy intenable devant ses poteaux? Le Patrick Roy en colère qui dit à Ronald Corey que c’est son dernier match avec le Canadien en 1995? Le Patrick Roy de 2008 qui fait des signes à son fils, avant que celui-ci ne se dirige vers Bobby Nadeau?

L’eau a coulé sous les ponts depuis. On parle d’événements qui ont eu lieu, il y a belle lurette. Patrick c’est Patrick et il est comme ça vous me direz-vous? Il faudrait peut être l’avoir côtoyé ses 10 dernières années pour savoir. Parce que oui, les gens changent. Ils sont plus matures et si vous avez 40 ans aujourd’hui, vous n’êtes peut être pas pareil à comme 20 ans.

L’avis de ceux qui le côtoie au quotidien

Pourquoi ne pas demander l’avis de ceux qui le côtoie au quotidien? Est-il réellement trop bouillant? trop sanguin? Plusieurs vous diront que non. Il n’est plus comme ça. Tristan Côté-Cazenave, gardien pour les Remparts en 2019-2020, a répondu à la question au balado de la Source du Hockey, la semaine dernière.

« Je n’ai jamais vu une personne aussi calme que ça pour vrai et s’en était déconcertant. Même après une grosse défaite avec les Remparts, non. Il prenait la soirée et le lendemain, il venait nous parler dans la pratique pour nous dire ce qui n’avait pas marché calmement et de mettre ça derrière nous. »

Tristan Côté-Cazenave

Pourtant, les Remparts de Québec de 2019-2020 n’étaient pas la meilleure équipe au classement avec un dossier de seulement 27 victoires en 64 parties. Perdre patience aurait pu être facile.

Tristan a vécu une expérience très positive avec Patrick Roy. De son propre avis, il a dit que c’est possible que les gens pensent qu’il pourrait péter une coche parce qu’il pétait des coches dans le temps. Son entraîneur n’était pas comme ça avec lui.

Pour écouter la l’entrevue complète de Tristan Côté-Cazenave avec nous:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site web utilise des cookies et demande vos données personnelles pour améliorer votre expérience de navigation. We are committed to protecting your privacy and ensuring your data is handled in compliance with the General Data Protection Regulation (GDPR).