Autres

Suivi avec Vincent Filion, de la situation Covid de la LHMAAAQ

Présentement, la situation Covid de la LHMAAAQ est toujours au rouge. Comme vous savez, le virus a grandement impacté le monde du sport et la Ligue de hockey Midget AAA n’y fait pas exception, étant forcée de suspendre ses activités pour une durée indéterminée, au grand dam de ses joueurs.

Rappel des annonces de la LHMAAAQ

Tel qu’annoncé le 29 août dernier, la situation Covid de la LHMAAAQ a forcé la ligue à suspendre les camps d’entraînement et le début de sa saison. Un arrêt forcé de deux semaines s’est finalement transformé en pause de plus de deux mois, la date de retour au jeu ayant été repoussée à trois reprises. Ce n’est pas près de se terminer non plus : « J’ai l’impression que ça ne repartira pas avant Noël. On s’attend un retour à la normale en revenant du congé des fêtes », estime le gardien des Estacades, Vincent Filion.

« C’est sûr qu’on aimerait vivre une saison normale. Pour l’instant, on peut faire des pratiques et nos entraînements hors glace. C’est sûr que ce n’est pas la même chose que des vraies parties, mais c’est mieux que rien. Je me considère chanceux malgré tout de pouvoir pratiquer mon sport en zone rouge »

La LHMAAAQ dans une bulle?

Estacades vs Chevalier
Crédit photo: Jean Levasseur

Puisque la Mauricie se trouve présentement en zone rouge, les Estacades ne peuvent pas organiser de tournoi intra-programme ou disputer des matchs avec des équipes collégiales ou juniors AAA, contrairement à d’autres équipes de la ligue. Malgré le manque de matchs, il ne croit pas que la ligue serait en mesure de faire une bulle regroupant toutes les équipes en zone rouge, un peu comme ce qui s’est fait dans la LHJMQ : « En tant que joueur, ce serait vraiment intéressant! Par contre, la Ligue Midget AAA, c’est une ligue qui est axée sur l’école et le fait que tous les joueurs vont à l’école, ça ferait en sorte que le retard serait trop difficile à combler si on va dans une bulle pour deux semaines », affirme le cerbère shawiniganais.

Estime-t-il que cette pause nuira à son développement, lui qui tentera de percer l’alignement des Foreurs l’automne prochain? « Je ne pense pas, notre coach nous fait travailler fort, autant dans les pratiques que dans les entraînements hors glace. L’intensité est toujours là et il veut vraiment qu’on garde le rythme pour être prêt une fois que les activités vont reprendre. Il risque sûrement d’avoir une période d’ajustement au début, mais je ne crois pas que j’ai arrêté de progresser malgré le fait que je n’ai pas de matchs. »

L’Abitibi l’a fait grandir.

Filion a également fait mention de son expérience au camp d’entraînement des Foreurs cet automne, où il a été retranché à la surprise générale : « J’ai adoré mon expérience. C’est sûr que tu ne t’attends pas à te faire retrancher en arrivant au camp d’entraînement, surtout dans ma situation [premier gardien du repêchage]. Quand je suis arrivé au camp, je voulais vraiment faire l’équipe, j’ai tout donné, malheureusement ça n’a pas fonctionné. »

Toutefois, il considère son retranchement comme une bonne chose : « Val-D’Or ont deux bons gardiens et ce n’est pas nécessairement mauvais pour mon développement que je retourne dans le Midget, où je pourrais être un leader, tout en travaillant sur les lacunes dans mon jeu. L’année prochaine je vais être prêt et j’espère pouvoir faire le club. La seule affaire que je trouve plate là-dedans, c’est de voir des gardiens repêchés après moi rester dans le junior parce qu’ils ont été repêchés dans une équipe où il y avait un besoin, mais bon, ça fait partie du hockey. Je ne peux contrôler l’incontrôlable. »

Pour Vincent et les autres joueurs de la ligue, on espère bientôt un dénouement de la situation Covid dans la LHMAAAQ.

Laisser un commentaire

Paperblog
%d blogueurs aiment cette page :