avril 20, 2024
Aréna Wilfrid Lamarche

Bientôt une équipe de la LHJMQ sur la Rive-Sud de Montréal?

Longueuil, Saint-Jean, Saint-Hyacinthe, Granby et Sorel ont perdu leurs franchises au fil du temps. La LHJMQ possède ses bureaux sur la Rive-Sud de Montréal à Boucherville, mais il n’y a pas d’équipe dans la région de 1997. La question a été posée hier à Maxime Blouin, directeur des communications de la LHJMQ, lors du podcast La Source du Hockey. À quand une équipe de la LHJMQ sur la Rive-Sud de Montréal?

Il était une fois à Granby

Cet été, Granby est passé dans le camp de l’Estrie, après avoir appartenu longtemps à la Montérégie. On peut dire que Granby est la dernière ville de la Montérégie à avoir possédé une équipe de la LHJMQ.

La première année sous l’appellation des Prédateurs, en 1995-1996, en plus de terminer au premier rang de la saison régulière, l’équipe a remporté l’unique Coupe du Président de la concession, ainsi que la Coupe Memorial, une première pour une équipe québécoise en 25 ans.

Pour la saison 1997-1998, un an seulement après avoir vu les Prédateurs de Granby remporter le championnat de la LHJMQ, l’équipe est vendue et est déménagée au Cap-Breton.

Sinon, il y a eu les Lynx de St-Jean de 1982 à 1995 et le Laser de St-Hyacinthe de 1989 à 1996.

Un manque d’infrastructures dans les normes la LHJMQ

En direct au podcast de La Source du Hockey, Maxime Blouin, directeur des communications pour la LHJMQ, a été clair.

« On a toujours dit qu’on aimerait avoir une équipe de la LHJMQ sur la Rive-Sud de Montréal, mais il faut qu’il y ait une aréna qui puisse accueillir une équipe de la LHJMQ. Beaucoup de promoteurs sont passés avec des projets et sur papier c’était super beau, mais il n’y a pas encore de trou qui s’est creusé. »

Maxime Blouin

Il y a un règlement et certains clauses pour les équipes qui habitent près l’une de l’autre à travers les ligues, mais il y a toujours la possibilité d’avoir des arrangements financiers. Dans le cas d’une équipe sur la Rive-Sud, ce n’est pas vraiment la proximité de l’Armada qui peut déranger; c’est vraiment les infrastructures et un groupe de propriétaires qui semblent manquer.

« Sur la Rive-Sud ce n’est pas vraiment un problème d’avoir un marché intéressant ou économique. Il y a des gens quittent Montréal pour s’établir en banlieue dans des villes comme Longueuil, Brossard, St-Hubert, St-Jean et Châteauguay; des villes qui sont en boom au niveau de la population et qui pourraient faire des beaux marchés. Les deux critères, ça prend un groupe de propriétaires intéressés et une ville prête à construire un amphithéâtre. »

Maxime Blouin

Ça fait quelques années que l’on parle entre les branches d’un déménagement des Titans d’Acadie-Bathurst. Les Titans sur la Rive-Sud de Montréal? Les difficultés semblent s’avoir résorbé dans leur cas. Il y a eu un groupe, intéressé à bâtir des infrastructures à St-Constant, il y a quelques années. Vraisemblablement, le projet branle dans le manche. La Covid n’a pas dû aider non plus. À suivre…

Pour l’entrevue complète avec Maxime Blouin: https://www.youtube.com/watch?v=Rz3J5_ZaIVY

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site web utilise des cookies et demande vos données personnelles pour améliorer votre expérience de navigation.