avril 13, 2024
Crédit photo : Salt Lake Golden Eagles (saison 1981-82) / Photos restaurés par Pierre Godbout

Le CH : Qui sont ces deux coéquipiers ?

C’est en fouillant le web afin de visionner de vieilles statistiques que je suis tombé sur ces deux perles d’images en noir et blanc de deux anciennes personnalités bien connues au Québec et ex-entraîneurs du Canadiens de Montréal.

Les Salt Lake Golden Eagles

Non ce n’est pas Gaston Therrien qui se trouve sur la première photo, il s’agit de nul autre que Claude Julien, quoi? Dur à croire, mais c’est bien lui! Jouant comme défenseur droit, Claude Julien impressionne avec ses statistiques offensives de 1982-83, lui qui termina au troisième rang des compteurs de son équipe avec une fiche de 14 buts, 47 aides pour un total de 61 points en 76 parties, le tout accompagné de 176 minutes de pénalités. Batailleur le Claude? Pas autant que l’autre! Pour la deuxième photo, vous aurez sûrement deviné qu’il s’agit de Alain Vigneault, qui lui aussi occupait la position de défenseur dans la même équipe que Julien. Mais attendez, la surprise s’en vient.

Le policier de l’équipe

Les statistiques de Alain Vigneault nous en disent plus sur sa personnalité de jeunesse que sur sa carrière d’entraineur-chef dans la LNH. Lors de la saison 1981-82, le Alain alors âgé de 20 ans a cumulé un total de 12 points, pas mal ordinaire. Ce qui m’a fait tomber en bas de ma chaise est quand j’ai vu que Alain Vigneault a terminé sa saison de 64 matchs avec 266 minutes au banc des punitions. Un vrai « tough », un dur de dur et batailleur à souhait. Juste à voir son air d’époque, nous devinons facilement que celui-ci n’était pas un enfant de chœur avec une mine pas trop reposante qui semblait chercher à déranger, voir même intimider l’adversaire. Une affirmation qui m’a déjà été transmise dans le passé par le directeur général d’une équipe avec laquelle j’ai travaillé. Ce dernier m’avait dit que lui (en parlant de Vigneault), il aimait ça brasser la soupe, dixit celui que les gens de la LNH et de la LHJMQ appellent « le kid ». Deux joueurs, deux défenseurs, deux entraîneurs avec un système de jeu axé sur la défensive, tiens, tiens, intéressant! Comme quoi il ne faut pas se fier à leurs visages d’aujourd’hui, puisqu’ils ont maintenant l’air de tout sauf des bagarreurs. Bravo pour votre remarquable carrière derrière un banc messieurs les anciens coéquipiers. Bon hockey et à bientôt ! Crédit photo : Salt Lake Golden Eagles (saison 1981-82) / Photos restaurées par Pierre Godbout

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site web utilise des cookies et demande vos données personnelles pour améliorer votre expérience de navigation.