juin 14, 2024
Oleg Tverdovsky

L’enlèvement de la mère d’Oleg Tverdovsky

Le 7 février 1996, un gros échange secoue le monde du hockey et plus particulièrement les fans des Jets de Winnipeg. Teemu Selanne, Marc Chouinard et un choix de 4e tour en 1996 s’en vont aux Mighty Ducks d’Anaheim contre Chad Kilger, Oleg Tverdovski et un choix de 3e tour en 1996. Les Mighty Ducks voyaient leurs rivaux d’expansion les Panthers de la Floride connaître du succès, donc ils ont tenté le grand coup en allant chercher Selanne. De leur côté, les Jets savaient déjà qu’ils déménageaient à la fin de la saison…Cependant quand Tverdovsky a appris cette nouvelle, le hockey était le dernier de ses soucis, car il venait d’apprendre une terrible nouvelle quelques jours plus tôt.

Alexandra Tverdovsky est enlevée

En effet le 30 janvier à Donetsk devant un immeuble, avec un pistolet à gaz lacrymogène et des menottes, la mère de Tverdovsky s’est faite kidnapper par une femme et deux hommes sous les yeux horrifiés de son mari.

Le lendemain, une femme a appelé le père Tverdovsky et a exigé 200 000 dollars. Lorsqu’il a dit qu’il n’avait pas cet argent, la femme a répondu: « Demandez à votre fils. »

Le père de Tverdovsky coopéra avec les kidnappeurs et il décida d’appeler son fils pour avoir la somme d’argent et régler la demande de rançon. Il appela aussi entre-temps la police. C’est finalement après 11 jours en captivité qu’Alexandra Tverdovsky fut libérée.

Un ancien entraîneur d’Oleg Tverdovsky dans le coup

Un ancien entraîneur d’Oleg Tverdovsky a été arrêté après avoir prétendument ordonné à des complices de kidnapper la mère de Tverdovsky et d’exiger 200 000 dollars de rançon.

Les autorités de Donetsk ont déclaré que la jalousie pour le contrat de 3 ans et 4,2 millions de dollars de Tverdovsky était le motif qui l’avait poussé à organiser l’enlèvement de la mère de celui-ci. L’ancien entraîneur estimait qu’il méritait partie de l’argent du contrat, après avoir aidé son poulain à grandir dans le hockey.

Selon un journal russe, l’ancien entraîneur avait persuadé une femme du nom de Tetiana R., une connaissance qui lui devait de l’argent, de rembourser la dette en procédant à l’enlèvement.

Oleg Tverdovsky n’a jamais su qui était les auteurs du crime, mais seulement qu’ils risquaient une peine d’emprisonnement de sept ans. La mère de celui-ci n’a jamais vu non plus les visages de ses assaillants.

Personne n’était au courant de l’histoire

Pendant les 11 jours où sa mère était disparue, Oleg Tverdovsky n’a jamais dit un mot à sa nouvelle équipe sur cette histoire, ni d’ailleurs à son ancienne équipe les Jets. Ce n’est seulement qu’après que sa mère soit délivrée qu’il en a parlé.

«Oleg mérite un crédit incroyable pour avoir joué à travers quelque chose dont personne ne savait qu’il se passait, ses entraîneurs, ses coéquipiers», a déclaré David McNab, le directeur-adjoint des Mighty Ducks de l’époque.

J’aimerais vous rappeler qu’à l’époque des faits, Oleg Tverdovsky n’avait que 19 ans. Il a démontré une énorme maturité et encore plus impressionnant, il s’est présenté quand même sur la glace pour jouer pendant que sa mère était détenue on ne sait où.

Plusieurs joueurs de l’ancienne URSS furent visés par des tentatives d’extorsion à cette époque. En 1994, un homme nommé Segey Pavlosky aurait suivi Alexander Mogilny de l’entraînement des Sabres de Buffalo et ensuite au restaurant. Il aurait exigé 150 000 dollars et menacé en russe de lui tirer une balle dans le dos et de le poignarder aux jambes. Heureusement, Pavlosky fut arrêté et jugé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site web utilise des cookies et demande vos données personnelles pour améliorer votre expérience de navigation. We are committed to protecting your privacy and ensuring your data is handled in compliance with the General Data Protection Regulation (GDPR).