juin 18, 2024
Équipe Canada Junior

L’apport de Zach Dean et Tyson Hinds à Équipe Canada

Le Championnat mondial junior est finalement à nos portes et sans surprise, le Canada est grand favori pour remporter l’or une deuxième année consécutive. Quatre joueurs de la LHJMQ feront partie de l’alignement, soit les attaquants Joshua Roy, Nathan Gaucher et Zach Dean, ainsi que le défenseur Tyson Hinds.

Alors que nous avons été témoin de ce que Roy et Gaucher ont apporté à Équipe Canada l’an dernier, Dean et Hinds en seront à une première participation au CMJ. Voici donc un petit aperçu de leur style de jeu et du type de la contribution que l’on peut s’attendre d’eux:

Zach Dean, centre polyvalent et responsable

Le joueur de centre semble destiné à jouer sur une ligne complète de la LHJMQ avec Nathan Gaucher et Joshua Roy. Après avoir dominé lors du match amical contre la Suisse, le troisième trio canadien sera envoyé pour contrer les meilleures lignes adverses, mais produira aussi offensivement.

Dean correspond exactement à ce profil. Polyvalent et responsable, l’attaquant représente un patineur rapide et puissant. Il est créatif avec la rondelle et possède des mains fluides en espace restreint. Dean n’a pas peur du trafic et n’hésite pas à prendre le milieu de la glace. Il est également doté d’un tir du poignet vif et précis.

C’est toutefois sans la rondelle qu’il domine, alors qu’il maintient extrêmement bien la pression et fait suffoquer les défenseurs adverses grâce à son échec-avant. Contre la Suisse, il a empêché les défenseurs adverses de quitter leur territoire à au moins 6 ou 7 reprises. Dean n’est pas le joueur le plus électrisant, mais il est complet et contribue à toutes les sphères du jeu. Il sera assurément un rouage important de l’infériorité numérique.

Tyson Hinds, un défenseur grand format et bon dans les deux sens du jeu

Le défenseur au grand format joue un hockey hermétique défensivement, mais impliqué offensivement. Il bataille ardemment pour les rondelles, joue avec énergie et peut donner des mises en échec dévastatrices. Il se démontre calme avec la rondelle et distribue de très bonnes passes à travers la zone neutre.

Hinds est toutefois un patineur assez moyen, il possède une respectable vitesse de croisière, mais manque d’agilité et d’explosivité en raison de ses pieds trop écartés. Son contrôle de la rondelle manque un peu de constance et semblait par moment décalé par rapport à ses coéquipiers contre la Suisse.

Hinds sera probablement le 7e défenseur de la formation canadienne et sera inséré contre des formations plus imposantes physiquement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site web utilise des cookies et demande vos données personnelles pour améliorer votre expérience de navigation. We are committed to protecting your privacy and ensuring your data is handled in compliance with the General Data Protection Regulation (GDPR).