septembre 27, 2023
Lohan Lamarre

Les Braves de Valleyfield ont effectué deux transactions

Les Braves de Valleyfield sont très actifs à l’aube de la nouvelle saison dans la Ligue de hockey junior AAA du Québec (LHJAAAQ). En effet, la formation du directeur général David Rochon a effectué deux transactions, un peu plus tôt aujourd’hui, pour acquérir Brandon Element, Lohan Lamarre (photo ci-haut) et un choix de cinquième ronde (2026).

D’abord, les Braves ont acquis le défenseur de 20 ans Brandon Element du VC de Laval, en retour d’un choix de 5e ronde au repêchage 2024 de la LHJAAAQ.

Element avait été prêté pour un essai avec les Braves lors du dernier match par le VC. Le Victoriavillois, qui a disputé les trois dernières saisons avec le Titan de Princeville, avait été échangé au VC de Laval lors du dernier repêchage.

« On cherchait à solidifier notre défensive et les défenseurs disponibles sur le marché sont extrêmement rares. Je pense que la signature d’Anthony Cyr et la transaction qui amène Element avec les Braves va certainement aider notre jeu défensif et va également aider le travail de nos gardiens de but », a expliqué David Rochon en entrevue.

Ensuite, les Braves ont fait l’acquisition de l’attaquant de 17 ans Lohan Lamarre, en provenance du Phoenix de Montréal, en retour du défenseur Paul Slivca et de l’attaquant Riley Pawsey.

Lamarre avait été sélectionné au 39e  rang du repêchage 2022 de la LHJAAAQ, par le Titan de Princeville avant d’être échangé en janvier 2023 au Phoenix.

Dans le communiqué de l’équipe, le directeur général des Braves était très fier de sa dernière transaction : « Lohan est un petit attaquant fougueux qui a toujours voulu porter l’uniforme des Braves. Avant la dernière saison, je l’avais rencontré à l’Aréna Salaberry avec son père et il avait les yeux gros comme des 2$ quand il a visité nos installations. »

Lamarre rejoindra plusieurs de ses anciens coéquipiers des Grenadiers de Châteauguay de la Ligue de hockey M18 AAA du Québec.

Source: Braves de Valleyfield

Crédit photo: Maxime Maheu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *