juin 18, 2024

Samuel Fortier passe le flambeau chez les Prédateurs de Joliette

Après avoir passé le flambeau à François-Olivier Parent à titre d’entraineur-chef durant la saison morte, voilà que Samuel Fortier cède son titre de directeur général à celui qui l’accompagnait depuis cinq ans comme adjoint au directeur général, Marc-André Houle.

« Je suis très à l’aise de passer le flambeau à Marc-André. On travaille ensemble depuis la saison 2019-2020 et il connait très bien la ligue et les joueurs. J’ai 100% confiance que les Prédateurs sont entre bonnes mains », a expliqué Fortier dans un communiqué de l’équipe.

« Merci à la direction pour leur confiance. J’aimerais également remercier Samuel qui m’a donné ma première chance en 2019-2020, lorsqu’il a obtenu le poste de directeur général. Malgré mon jeune âge, 26 ans, j’ai totalement confiance en mes moyens et je sais que je suis bien entouré par un bon personnel. Je suis très heureux et excité de débuter ce nouveau défi. Depuis mes débuts avec les Prédateurs, nous avons fait des grands pas vers l’avant et je veux certainement continuer dans cette voie afin que Joliette soit une destination de choix pour les jeunes de la région, lorsqu’ils arriveront à l’âge de faire leur stage junior », a tenu à expliqué le nouveau directeur général Marc-André Houle.

En 2022-2023, les Prédateurs ont conclu la saison régulière avec 20 victoires en 48 parties et le 10e rang sur 13 équipes au classement général.

Samuel Fortier n’a pas évoqué publiquement les raisons de son départ, mais il avait parlé d’engagements professionnels lorsqu’il avait quitté son poste d’entraîneur-chef, plus tôt en avril.

Source: Prédateurs de Joliette

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site web utilise des cookies et demande vos données personnelles pour améliorer votre expérience de navigation. We are committed to protecting your privacy and ensuring your data is handled in compliance with the General Data Protection Regulation (GDPR).