avril 13, 2024
Dany Potvin et Dany Corneau

Dany Potvin aide à construire les Bâtisseurs de Montcalm

Dany Potvin n’a pas hésité à quitter la maison très tôt pour vivre son rêve. Le hockey lui a fait vivre des aventures, même s’il n’est pas devenu un joueur de la Ligue nationale de hockey. Avec le recul, il a pu étudier, jouer dans un bon calibre, voyager sur la planète et n’a aucun regret.

Aujourd’hui avec les Bâtisseurs de Montcalm, équipe d’expansion de la Ligue nord-américaine de hockey (LNAH), il sent que l’équipe construit quelque chose; qu’il fait partie de quelque chose de gros.

Parti de la maison très tôt

À l’âge de 14 ans, Dany Potvin s’est joint au Athol Murray College of Notre Dame en Saskatchewan, jouer pour les Hounds. Il rêvait d’évoluer dans les pas de son idole Vincent Lecavalier, un ancien de là-bas. Plus tard, suite à une bonne saison dans le Midget AAA à Montréal, Potvin s’est dirigé au Millbrook Prep School à Stanford dans l’État de New York.

Après un an seulement, il s’est fait charmer par les Cataractes de Shawinigan et a pris le chemin de la LHJMQ. Cependant, la lune de miel fut de courte durée. Lors de sa première saison, à Noël, il a été transféré au Cap-Breton.

Là-bas, l’entraîneur Mario Durocher lui a bien expliqué ses attentes, son rôle et il a pu s’épanouir. Lors de la saison 2011-2012, l’attaquant a même récolté 18 buts et 9 passes en 58 parties. Outre les statistiques, le principal intéressé jouait contre les meilleures lignes de chaque équipe et faisait du bon travail de ce côté.

À son année de 20 ans, Potvin a pris le chemin de l’Université de Concordia. Il a débuté un diplôme en ingénierie; pour finir par étudier en finances.

Le début de sa carrière professionnelle

Après trois saisons dans le circuit universitaire, l’attaquant a décidé de faire le saut dans la LNAH. L’idée de pouvoir gagner un salaire, en continuant ses études, était alléchante. À l’été 2016, les Prédateurs de Laval ont fait de lui leur choix de cinquième ronde, 34e au total. Potvin a décidé de se joindre à cette équipe, pour la suite de sa carrière; dans la ligue que son père Benoît avait déjà joué.

En 2017-2018, Potvin connait une saison du tonnerre de 13 buts et 13 passes en 32 parties avec les Éperviers de Sorel-Tracy. Cette saison-là, son brio a aidé l’équipe à gagner les séries éliminatoires au terme de la saison. Le principal intéressé a également complété son baccalauréat en finances pendant son parcours en séries; une grosse année.

Un nouveau défi avec les Bâtisseurs de Montcalm

Après une saison à Strasbourg, en France, à jouer au hockey et à voyager, Potvin est revenu au bercail dans la LNAH. L’été passé, l’équipe d’expansion des Bâtisseurs de Montcalm l’a réclamé

« Sorel c’était ma maison. Quand tu gagnes une coupe avec une équipe tu crées des liens. Je pensais rester avec l’équipe un bon bout de temps. Ma dernière saison ne s’était pas super bien passée. Quand j’ai parlé à Montcalm, je leur ai dit que je ne voulais pas venir jouer avec eux. J’y allais un peu de reculons. Finalement, on a pas eu un mauvais début de saison. »

Dany Potvin

De partie en partie, l’équipe s’améliore et ne paraît pas mal au classement. Les gardiens Étienne Marcoux et Guillaume Decelles font le travail devant le filet et les joueurs devant eux jouent bien. Plusieurs joueurs ont trouvé leur place avec cette équipe, dont Potvin, en tant que vétéran aguerri de l’équipe. Joueur polyvalent, il a beaucoup de glace à l’avant, mais peut aussi dépanner à la défense.

Dès le début, ça l’a bien cliqué chez les Bâtisseurs. De son propre aveu, Potvin révèle qu’il adore son expérience avec sa nouvelle équipe. Il croit qu’ils sont en train de bâtir quelque chose. Qui sait, si les Bâtisseurs de Montcalm pourraient créer la surprise!

Pour écouter l’entrevue complète de Dany Potvin à La Source LNAH:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site web utilise des cookies et demande vos données personnelles pour améliorer votre expérience de navigation.