juin 24, 2024
William Breton

William Breton; issu du Junior AA à Saint-Prosper et dans la LNAH, il travaille dans les Forces armées canadiennes

William Breton est un solide attaquant, issu du Junior AA à Saint-Prosper, qui est parvenu à se tailler une place dans la LNAH. Si le chemin qu’il a pris est inhabituel, il doit aussi jongler avec les réalités de son travail dans les Forces armées canadiennes.

Du Junior AA à Saint-Prosper à la LNAH

William Breton a joué deux ans dans le Midget AAA à Lévis. Il fut capitaine la deuxième année et au terme de cette bonne saison de 13 buts 22 passes, les Tigres de Victoriaville firent de lui leur choix de 8e ronde, 136e au total en 2013. Après des essais infructueux aux camps des Tigres, le natif de St-Zacharie en Beauce, prit le chemin des Filons de Thetford dans le Collégial pour une année et ensuite des Bulls de Saint-Prosper dans le Junior AA.

« Mes amis Hubert Poulin et Mario Boilard jouaient pour le Cool FM et ils louaient la glace parfois. J’allais pratiquer avec eux. À ma dernière année Junior AA, Keven Cloutier a glissé un mot pour que je sois invité au camp du Cool. »

Pendant l’été, William s’était préparé et entraîné pour arriver fin prêt au camp. Il a eu droit à un match hors-concours pour faire ses preuves. À ce moment là, il s’est dit qu’il pouvait rivaliser dans cette ligue-là. Petit peu par petit peu, il a fait sa place avec l’équipe.

Pendant les séries 2019, le solide attaquant s’est fait un nom. Notamment dans la série contre Rivière-du-Loup, il a distribué plusieurs mises en échec percutantes et a eu quelques escarmouches avec Jean-Philip Chabot et Maxime Villemaire. Il marqua également un but en prolongation pour que le Cool FM remporte un des matchs. Tout ça, malgré une inactivité de trois mois à cause d’une mission en Lettonie pour son employeur, les Forces armées canadiennes.

Il s’est enrôlé dans les Forces armées canadiennes

William Breton fait partie du deuxième bataille dans l’infanterie à Val-Cartier. Dans une journée habituelle, il peut aller autant sur un champ de tir, aller faire des exercices dans le bois pendant une semaine ou bien faire du rappel en hélicoptère. Son travail n’est jamais routinier.

« Je suis rentré dans l’armée à 20 ans, en 2016. Ça va faire 6 ans. C’est dur avec le hockey de jongler avec le travail, mais c’est un peu la réalité de quelques joueurs dans la LNAH. »

William Breton

En 2019, l’attaquant a reçu une assignation en Lettonie. Cet automne, il en a reçu une deuxième au même endroit. Il est revenu en décembre. Ses tâches consistaient surtout à s’entraîner avec les autres pays de l’OTAN, faire de la cohésion avec les autres pays et d’apprendre à travailler ensemble.

À cause du travail et de l’arrêt des activités en raison de la COVID, William n’a disputé que deux parties cette saison. Une chose est sûre, il a hâte de revoir les fans de la LNAH à l’aréna. Il est prêt à vous donner un show, aussitôt que la situation le permettra!

Pour l’entrevue complète avec William Breton:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site web utilise des cookies et demande vos données personnelles pour améliorer votre expérience de navigation. We are committed to protecting your privacy and ensuring your data is handled in compliance with the General Data Protection Regulation (GDPR).