février 21, 2024
Samuel Laberge

Samuel Laberge; le chemin de la LNAH à la Ligue américaine

En 2019-2020, Samuel Laberge a joué pour les Éperviers de Sorel-Tracy dans la LNAH. Après avoir fini premier buteur de l’équipe avec 16 buts et avoir amassé 29 points en 33 parties, il vit les séries éliminatoires s’interrompre à cause de la COVID. Son équipe allait pour un troisième championnat en autant d’années.

L’été dernier, il signa un contrat à deux volets dans la Ligue américaine de hockey. Au final, sa saison dans la LNAH fût un beau tremplin pour la suite de sa carrière.

Jamais repêché, il a construit sa route

Il faut savoir que Samuel Laberge a pratiquement gagné partout où il est passé. En 2013-2014, il a gagné le championnat dans la LHM18AAA avec les Grenadiers de Châteauguay. La saison suivante, il a soulevé la Coupe du Président avec l’Océanic de Rimouski. Pourtant, il n’a jamais été repêché dans la LNH.

À son année de 20 ans, sa troisième tentative à un camp pour se dégoter un contrat professionnel fût fructueuse. Il allait passer la saison avec les Stars du Texas, club-école des Stars de Dallas dans la Ligue américaine. Suite à une récolte de 7 buts et 8 passes en 66 parties, mission accomplie, il allait passé la saison suivante avec le même club.

Au terme de sa deuxième saison avec les Stars du Texas, il eut envie de retourner à la maison pour des motifs personnels et pour la famille. À ce moment, les Éperviers de Sorel-Tracy furent une belle opportunité pour lui.

Sa saison dans la LNAH lui a donné confiance pour la suite

Samuel Laberge a adoré son expérience dans la LNAH. Lorsque la fin de semaine arrivait et que l’attaquant retrouvait son équipe, il sentait le plaisir de ses coéquipiers d’être sur la glace. En plus de son propre aveu, le calibre de la LNAH est très sous-estimé. Selon lui, plusieurs joueurs pourraient facilement jouer dans une ligue au calibre supérieur. D’ailleurs, Mathieu Brodeur et Julien Brouillette ont déjà joué dans la LNAH pour ensuite retourner dans le hockey professionnel.

Samuel Laberge
Crédit photo: Steve Gauthier

Après avoir fini premier buteur de l’équipe avec 16 buts et avoir amassé 29 points en 33 parties, il vit les séries éliminatoires s’interrompre à cause de la COVID. Allait-il revenir dans la LNAH la saison suivante? Samuel sentait qu’il lui manquait quelque chose.

« Lorsque je jouais avec Sorel-Tracy, je travaillais dans le coffrage. J’ai réalisé la chance que j’avais de pouvoir jouer au hockey et pratiquer à chaque jour. M’entraîner et être avec les gars ça me manquait. Je suis jeune et je voulais me donner une autre chance. »

Samuel Laberge

Il voulait se donner une autre chance

Lors de la saison 2020-21, les activités de plusieurs ligues étaient paralysées. Laberge entendit finalement l’appel de l’entraîneur et directeur-général des Americans d’Allen au Texas, Steve Martinson. Sous la gouverne de cet entraîneur, il jouait autant en avantage numérique qu’en désavantage numérique. Une confiance renouvelée qui allait donner 15 buts et 22 passes au terme de la saison.

Cet été, la venue d’une équipe de la ECHL à Trois-Rivières a trotté dans la tête de Laberge. Cependant, son but ultime est toujours de faire la LNH et il n’a pu refusé une offre de contrat à deux volets dans la Ligue américaine de la part des Comets d’Utica. Avec une confiance renouvelée et un coffre à outils bien rempli, Samuel Laberge croit toujours en son rêve.

« Dans ma tête c’était une option. J’ai eu une discussion avec Marc-André Bergeron des Lions de Trois-Rivières, mais je voulais me donner une chance dans la Ligue américaine et j’ai eu l’offre d’Utica. Je n’avais pas le choix de l’accepter. »

Samuel Laberge

Pour écouter l’entrevue intégrale avec Samuel Laberge, cliquez-ici!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *