Entrevue Hockey Junior

Une année spéciale pour le hockey dans les Maritimes

Dans les Maritimes, on serait tenté de dire que les activités n’ont pas trop été chamboulées malgré la pandémie. Pourtant, à cause d’éclosions, notamment au Nouveau-Brunswick, les équipes ont dû à un moment, restreindre leurs matchs à leur province. Mais, il y a eu des matchs.

Pour de jeunes hockeyeurs québécois, ce fut également le moment de tenter l’expérience de jouer dans une autre province.

La réalité du hockey dans les Maritimes

Avant Noël, tout marchait comme sur des roulettes, mais la situation s’est gâté après les fêtes. Cependant, le directeur du hockey masculin et entraîneur-chef du U17 à Mount Academy, Olivier Filion, dresse un bilan positif de la saison. En plus, pas moins de 15 de ses joueurs sont sur la liste de la CSR.

« Dans les Maritimes, nous avons été quand même chanceux malgré la pandémie. Nous avons été physiquement à l’école toute l’année, entraînement sur glace et hors glace comme à l’habitude et nos deux équipes U17 et U18 ont participé à 27 matchs chacun. »

Olivier Filion

Il a tenté l’aventure avec Mount Academy

Justin Roux est un des nombreux joueurs d’hockey québécois qui a traversé la frontière pour tenter l’expérience des Maritimes; destination Mount Academy. L’attaquant natif de St-Michel voulait jouer des parties d’hockey et se faire repérer par des recruteurs. Il voulait également se dépayser, chose qui n’est pas rare pour un joueur d’hockey. Suite à cette saison, il sent qu’il a gagné en maturité, mais aussi qu’il a perfectionné son jeu sur la glace, dans un environnement très compétitif.

Justin Roux à gauche – Crédit photo: Paul M. McLeod

« La saison était dans un cadre spécial avec beaucoup moins d’équipes adverses qu’à l’ordinaire, mais le niveau d’intensité et de rivalité était extrêmement élevé à cause qu’on jouait souvent contre les mêmes équipes. »

Justin Roux

À partir de février et pour environ 5 semaines, il y a eu la True Cup, un tournoi regroupant les deux équipes Midget AAA de l’Île-du-Prince-Édouard (Wild de Kensington et Knights de Charlottetown) et les deux équipes de Mount Academy.

« C’était le même format que la Coupe Memorial. Il y avait quatre équipes et on jouait deux fois contre chacune pour faire le classement. Le niveau était très élevé et plusieurs joueurs disponibles au prochain repêchage de la LHJMQ était présents. J’ai adoré mon expérience! »

Justin Roux

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :