LNAH

La LNAH démystifiée : Cédrick Desjardins, chez les pros à retrouver le goût du hockey à Jonquière

Cédrick Desjardins a remporté de nombreux honneurs au niveau junior. Il a connu les belles années de l’Océanic de Rimouski et a gagné le prestigieux trophée de la Coupe Memorial avec les Remparts. Cependant, il n’a jamais été repêché et il a dû faire sa place à chaque niveau. Dans la Bantam, il était même dans la catégorie CC. Sa résilience et sa persévérance lui ont permis de se propulser à la LNH. Aujourd’hui avec les Marquis de Jonquière, Cédrick a retrouvé le plaisir de jouer au hockey et la camaraderie d’une chambre d’hockey.

Les belles années dans le junior

Repêché en 13e ronde, 199e au total par l’Océanic de Rimouski en 2002, c’est dès la saison suivante que Desjardins dispute quelques matchs avec l’équipe. En 2004-2005, il connait une grosse année avec dans son équipe, les Sidney Crosby, Dany Roussin et Marc-Antoine Pouliot. Il gagne la Coupe du Président, mais l’équipe perd malheureusement en finale de la Coupe Memorial.

Guy Boucher et l’organisation à Rimouski m’ont beaucoup influencé dans ma carrière.

Crédit photo: LCH

L’année suivante avec les Remparts de Québec, Desjardins lève finalement le prestigieux trophée emblématique du junior canadien. Il est même nommé gardien par excellence du tournoi. À la fin de cette saison-là, son brio lui permet de signer un contrat de deux ans avec le Canadien de Montréal, comme agent libre, à titre de joueur non-repêché.

Le chemin ardu vers la grande ligue

En 2006, il débute sa carrière dans les filiales du Canadien dans la ECHL avec les Cyclones de Cincinnati. À sa première saison, il est nommé sur l’équipe d’étoiles et à sa deuxième saison, il gagne la Coupe Kelly. Il est même nommé joueur par excellence des séries éliminatoires. Suite à ces deux saisons, Desjardins resigne pour deux ans à Montréal et il fait sa place dans la Ligue Américaine. Avec les Bulldogs d’Hamilton, le gardien cumule une fiche de 16-12 la première saison et 29-9-4 la deuxième, maintenant une moyenne d’efficacité de .919 à chaque saison.

Crédit photo: RDS

Desjardins est échangé au Lightning de Tampa Bay en 2010 et c’est avec cette équipe qu’il goûte pour la première fois à la LNH. Il joue son premier match le 30 décembre 2010 contre son ancienne équipe, le Canadien, match gagné par la marque de 4-1. Plus tard, il jouera cinq autres parties dans la grande ligue, en plus d’aligner de gros chiffres dans la Ligue américaine.

Il retrouve le goût de jouer au hockey dans la LNAH

À la recherche d’un contrat en 2017, après pratiquement un an d’absence suite à une opération majeure, l’organisation du Marquis de Jonquière l’approche.

Lucien Paquette et l’organisation des Marquis m’ont aidé à retrouver le plaisir de jouer au hockey et toute la camaraderie. Rien de mieux que de se voir la fin de semaine et de jouer dans le un niveau de plus en plus élevé qu’est la LNAH.

Cédrick Desjardins a connu la rivalité Remparts et Saguenéens dans le junior, où il recevait régulièrement sur la tête les bouteilles d’eau, de la bière et des poutines au Centre Georges-Vézina. Aujourd’hui avec les Marquis, il a fait la connaissance de pleins de bonnes personnes et il doit beaucoup à l’équipe pour sa deuxième carrière qui lui a permis de retourner sur les bancs d’école.

Pour en savoir davantage, sur pourquoi Cédrick Desjardins aime tellement la LNAH, rendez-vous ce soir le dimanche 21 mars à 19h, pour l’émission spéciale de la Source du Hockey, La LNAH démystifiée, avec comme invité, Cédrik et 12 autres joueurs et artisans de la ligue.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :