Autres Entrevue

Maxime Fortier s’accroche à son objectif

Maxime Fortier, c’est ce rapide attaquant qui a fait la pluie et le beau temps avec les Mooseheads d’Halifax pendant quatre saisons. Celui-ci a notamment aligné des saisons de 77, 87 et 75 points dans la LHJMQ. Aujourd’hui à Bratislava en République Tchèque, il joue dans la ligue d’Autriche, mais il a toujours en tête son but d’un jour toucher à son rêve de la Ligue nationale de hockey.

Des débuts fracassants avec Halifax

Maxime Fortier
Crédit photo: Mooseheads d’Halifax

À ses deux premières saisons dans la LHJMQ, Maxime Fortier évolue sous la férule de Dominique Ducharme, l’actuel entraîneur-chef du Canadien. Celui-ci lui donne du temps de jeu de qualité et lui permet de jouer sur des trios avec des joueurs comme Nikolaj Ehlers et Timo Meier.

« J’ai toujours dit que Dom était quelqu’un d’honnête et juste. Il voyait que je travaillais fort et je crois que son message c’était ça ; continuer à travailler. Peu importe qui tu es, peu importe qui fait quoi, si tu fais ce qui est demandé et que tu travailles, tu vas jouer. »

Pourtant, après des saisons fructueuses de 31 buts 77 points et de 32 buts 87 points, où il joue notamment avec un certain Nico Hischier, l’attaquant n’entend toujours pas son nom au repêchage.

Un appel inattendu!

Il a tout de même grâce à son brio, la chance d’être invité au camp de développement des Canadiens de Montréal à deux reprises. Quelques mois après sa seconde tentative, il reçoit un appel de son agent Gilles Lupien qui lui dit, avec suspense, qu’il va recevoir un appel dans les prochaines minutes.

« C’était un peu une surprise. Contre toute attente, Bill Zito, le directeur-général adjoint des Blues Jackets de Columbus, m’appelle et il m’offre un contrat. C’était probablement une des plus belles journées de ma vie! »

Début 2018-2019, Maxime a eu une blessure avant le camp d’entraînement et il est envoyé dans la ECHL avec le IceMen de Jacksonville pour débuter la saison. Dès lors, l’attaquant propose des chiffres intéressants avec 12 buts et 13 passes en 24 parties. Son succès lui vaut un rappel pour 20 parties avec les Monsters de Cleveland dans la Ligue américaine.

Maxime Fortier
Crédit photo: Icemen de Jacksonville

À la fin de la saison dernière, de surcroit écourtée à cause de la Covid-19, Maxime se retrouve sans contrat. Il regarde ses possibilités et finalement il retrouve du travail du côté des Capitals de Bratislava dans la ligue d’Autriche.

Cette année, bien sûr, c’était une année spéciale à cause de la situation actuelle. Avant de traverser les douanes de chaque pays où il joue, il se fait tester pour la Covid. Heureusement jusqu’ici, il a été épargné, comme son équipe également qui n’a pas reporté aucune partie. Quatrième buteur de son équipe, il s’adapte bien au style de jeu européen et à sa nouvelle équipe ; parmi ses coéquipiers, l’ancien joueur du Canadien, Sergei Kostitsyn.

À quoi doit-on s’attendre de l’attaquant dans le futur ?

« Mon but c’est toujours de jouer dans la LNH, je n’ai pas perdu ce but-là. Tout ce que je fais à partir de maintenant jusqu’au dernier match que je vais jouer, ça va être dans l’optique de jouer un jour dans la LNH. J’ai eu une bonne saison, je veux des bonnes séries éliminatoires et nous avons une équipe pour se rendre loin cette année. »

On peut dire que le message que Maxime Fortier nous a livré est clair. Il a de bons souvenirs de ses années aux côtés des Nick Foligno, Cam Atkinson, Seth Jones, David Savard, mais il croit qu’il peut encore avoir sa chance pour aider une équipe de la LNH. De plus, son jeune frère Gabriel est actuellement premier pointeur du Crunch de Syracuse dans la AHL. Le défi est donc doublement intéressant!

Pour l’entrevue complète: https://www.youtube.com/watch?v=FH0Y7z4Cdlc

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :